Le verre – De quoi s’agit-il au juste ?

Les bases pour votre nettoyage professionnel des vitres

Lorsque vous lavez vos vitres, vous avez habituellement affaire à du verre – il est donc logique de mieux le connaître. En tant que n°1 du nettoyage professionnel des vitres, UNGER connaît parfaitement les particularités de cette surface. Nous sommes heureux de vous donner quelques informations pour que vous puissiez optimiser le nettoyage de vos fenêtres !

Apprécié depuis des siècles

La plus ancienne formule pour la fabrication du verre date de l’an 700 avant JC. –même s’il existe de nombreux indices qui laissent à penser que le verre, et notamment les émaux, ont été fabriqués bien plutôt. Le verre laisse passer la lumière, il est fragile et il est le plus souvent sensible aux rayures. Il est composé d’env. 73 % de sable de quartz, d’env. 13 % de soude et d’env. 10 % de calcaire – les 4 % restants sont par exemple des colorants comme l’oxyde métallique. Le sable de quartz est la matière première pour la formation du verre, la soude quant à elle favorise la fusion du quartz. Le calcaire donne au verre sa dureté, sa brillance et sa durabilité. Le verre est particulièrement populaire car il est pratiquement insensible aux influences chimiques. C’est pourquoi il est aussi apprécié comme récipient depuis des siècles.

La variété des différents types de verre est due aux multiples processus de fabrication. Ainsi, la surface peut être structurée ou encore transparente et colorée. Les vitres pour fenêtres sont généralement composées de ce que l’on appelle du verre flotté et sont, par ailleurs, résistantes aux intempéries et aux rayures.

Peut-être connaissez-vous le verre antique que l’on trouve dans les bâtiments anciens. Ce verre est fabriqué à la main. Il se reconnaît aisément à ses bulles et à ses traces. La surface de ce verre est structurée, ce qui impose un nettoyage avec du cuir. C’est d’ailleurs pareil pour le verre en culs-de-bouteille. Ce dernier est translucide, soufflé et composé de verres en forme de disque montés sur un treillis en plomb. Ici, le nettoyage de la fenêtre devrait être précédé d’un lavage puis d’un nettoyage avec une peau de chamois et enfin d’un polissage du verre. Attention : ne pas exercer de forte pression !

Le verre appelé « dépoli » est un verre translucide qui a subi un traitement à l’acide ou par abrasion. Comme pour le verre opale, qui est fait avec des pigments blancs, le nettoyage de la vitre peut être effectué comme d’habitude. Vous trouverez des conseils utiles ici.

Une attention particulière est recommandée avec le verre trempé ou le verre de sécurité trempé (ESG), car ils sont très sensibles aux rayures. Des petits grains de sable et de poussière suffisent à causer des rayures lors du premier lavage. Découvrez ici comment les reconnaître.

Pour le nettoyage de vitres, on estime qu’un équipement professionnel améliore sensiblement les résultats de votre travail et vous facilite considérablement la tâche. Cela est valable tant pour les caoutchoucs de raclettes, que pour l’utilisation de perches télescopiques pour un travail en toute sécurité au-dessus de la tête et en hauteur. Avec les produits UNGER, vous pouvez travailler en toute sérénité, car nous sommes leader dans le nettoyage professionnel des vitres depuis plus de 50 ans. Profitez-en vous aussi et devenez un pro !

 

 

Vos produits

pour les vitres sans traces